Marc Simoncini, serial entrepreneur du web

Marc Simoncini en résumé

Marc Simoncini est un entrepreneur français et une des plus grosses fortunes en France. Pionnier dans plusieurs industries, c’est un vrai serial entrepreneur qui a sû renouer avec le succès à plusieurs reprises.

Il est à l’origine de :

Marc Simoncini : son histoire, son background

Marc Simoncini est né le 12 mars 1963 à Marseille.

Contrairement à ce qu’on pourrait le penser, Marc n’excellait pas nécessairement à l’école. Il a redoublé sa 4ème et sa première et a eu la bac au repêchage. Peut-être était-ce une forme de rebellion vis à vis de son frère ingenieur en Arts et métiers et sa soeur en MBA finance à Washington ?

Une fois le bac en poche, Il poursuit ses études à l’école supérieur informatique de Montreuil, aujourd’hui appelé Supinfo.

Le parcours entrepreneurial de Marc Simoncini

Ses débuts dans le minitel

En 1985, à l’âge de seulement 22 ans et 1 an après l’obtention de son diplôme, il lance sa première entreprise de services. Elle s’appelle CTB, pour Communication Télématique Bourgogne. Cette dernière était spécialisée dans la fourniture de services minitel.

En 1989, il lance SSII Option innovation. Cette société spécialisée dans le développement de solutions interactives sous UNIX connaît un petit succès mais ne décolle pas véritablement. C’est à cette même époque qu’il rencontre Xavier Niel.

Conscient du potentiel des publicités sur internet, il n’hésite pas à réinvestir tout ce qu’il a gagné dans ses années minitels et crée, en 1996, iFrance, l’un des premiers sites de communauté francophone au monde. Il en fait un des premiers sites communautaires francophones à succès. Il multiplie les offres en proposant une série d’outils pour le web comme l’hébergement de pages, des annuaires, emails et agenda. La société connaît un beau développement en France, mais aussi en Belgique, Suisse et Québec.  Durant l’été 1998, le fonds de capital-risque Viventures prend une participation dans iFrance pour 3 millions d’euros ; il accroit sa participation en décembre 1999.

Profitant du boom de l’internet, Marc Simoncini revend iFrance à Vivendi pour 182 millions d’euros soit 45 en cash et 1 000 000 d’actions Vivendi dont 300 000 sous conditions. Le problème c’est qu’entre 2000 et 2003 l’action va passer de 110 € à 8 €. Marc Simoncini se retrouve donc au bord du gouffre.

L’ère Meetic : tout ou rien

Il réinvestit et se lance alors dans la création du maintenant célèbre Meetic.

«La chance que j’avais, c’est que je n’avais plus le choix, je devais repartir avec rien… Perdre tout ce que j’avais a été la meilleure chose qui me soit arrivée.»

Meetic, pour ceux qui ne le savent pas est la première plateforme payante de mises en relation amoureuses. Son objectif: En faire un leader européen. Le site devient rapidement une référence.

Son expérience du minitel a été une grande aide car il savait tout des logiciels qui permettaient de lutter contre la prostitution et les clients pu délicats. Il a su se mettre à la place des femmes et créer un espace sécurisée et attrayant pour elles. En effet, Meetic a rapidement rencontré un franc succès auprès des femmes qui représentaient alors 50% de la clientèle.

En 2005, Meetic est introduit en bourse pour une valeur de 500 millions d’euros. Par la suite, Meetic, en février 2009, rachète les parts européens de son principal concurrent Match.com .

Sensee, Angell … Bousculer les codes et intégrer plus de numérique

En juin 2011, Marc Simoncini investit 7,5 millions d’euros dans le site lentillesmoinscheres.com et redéfinit l’activité pour lancer Sensee, un véritable opticien en ligne qui propose des lunettes, des verres et des montures made in france à prix cassés. Son ambition: diviser par deux le prix de l’optique en France. Le site est lancé mi-novembre 2011 et connaît vite un franc succès.

En 2011, il vend 70% de ses parts de Meetic à son concurrent mais reste membre du conseil d’administration. La même année, il ouvre avec ses amis Jacques-Antoine Grangeon et Xavier Niel, l’École Européenne des Métiers de l’Internet (EEMI). L’école vise à répondre aux besoins des professionnels de personnes formées sur les métiers du web et ouvrir les porte de professions prometteuses et pleines d’avenir. La première promotion compte près de 140 élèves.

Pour son dernier projet entrepreneurial, il s’attaque au secteur de la mobilité avec Angell, le vélo haut de gamme connecté.

Angell, le vélo électrique de Marc Simoncini

L’investisseur et le business angel

En 2009, il développe ses activités d’investisseur et de business angel. Il devient actionnaire du site de poker en ligne Winamax. Il crée par la suite Jaina capital, un fond d’investissement dont l’objectif est d’investir dans des start-ups innovantes, notamment High tech. Ils étaient positionnés essentiellement sur des aides d’amorçage mais faisait parfois du capital-risque.

Dans le portefeuille de Jaina capital, on retrouvait notamment : Appsfire, « atlantico, Ifeelsgoods, Keyade, Lentillesmoinscheres.com, Made.com, Mimesis Republic, Monnier Frères, OLX, Plyce, RégimeDukan.com, Restopolitan.com, Winamax.fr, Zilok, Aztec (dameuses à neige).

Jaina capital n’existe plus aujourd’hui mais Marc Simoncini reste un investisseur et a des parts dans plusieurs start ups innovantes.

Quelques anecdotes sur Marc Simoncini

Il possède un loft à Paris qu’il a acheté avec la vente de Ifrance.

C’est un amateur de montres. Il possède une quinzaine de montres de luxe composée dont une Jaeger-LeCoultre en édition limitée, d’une Rolex Daytona et plusieurs Panerai. Le tout est estimé à 100 000 euros.

C’est un passionné d’aviation qui s’est offert un Cessna pour rentrer border ses deux enfants, Léa et Ugo, après chacune de ses visites dans ses filiales européennes.

Depuis quelques années, il ne travaille plus qu’une semaine sur 2 pour pouvoir passer du temps avec sa famille et ses enfants.

Ce qu’il faut retenir de son histoire

Même si aujourd’hui, il ne travaille plus qu’une semaine sur 2, il travaillait nuit et jour à ses débuts entrepreneuriaux.

Il ne faut pas hésiter à remonter sur Selle même si on a échoué. On apprend toujours de ses échecs.

Connaître, penser et réfléchir comme sa cible: la clé de la réussite.

Il faut s’entourer des meilleurs pour réussir. Marc, dans toutes ses entreprises à succès, est toujours allé chercher des personnes meilleures que lui dans chacun des domaines clés de l’entreprise.

Cela doit vraiment être affreux d’être pauvre alors que tout le monde vous croit riche.

Ressources sur Marc Simoncini : Aller plus loin

Bibliographie de Marc Simoncini

Marc Simoncini a sorti quelques ouvrages. Pleins de bons conseils et bien écrits, ce sont des bonnes lectures pour vos soirées, vos matinées ou weekends. Quelques autres livres traitent également du personnage ou des entreprises qu’il a monté.

Si vous souhaitez acquérir les livres, n’hésitez pas à cliquer sur les liens ci-dessous qui sont des liens affiliés. Cela ne vous coûte rien en plus et n’augmente pas les prix, mais de mon côté, ça m’aide à percevoir des petites commissions qui me permettent de payer le site ci-présent et continuer de créer du contenu intéressant pour vous.

   

Quelques autres articles et ressources sur Marc Simoncini

Entrevue de Génération Do It Yourself avec Marc Simoncini : https://soundcloud.com/generation-do-it-yourself/simoncini-2-new-intro

D’autres anecdotes sur sa vie personnelle : https://www.capital.fr/entreprises-marches/les-petits-secrets-de-marc-simoncini-le-fondateur-de-meetic-361542

Ses conseils de Management : https://www.capital.fr/votre-carriere/le-pire-cest-de-fermer-sa-gueule-les-conseils-de-management-de-marc-simoncini-1318042

Son compte Facebook : https://www.facebook.com/Marc-Simoncini-803763746415694/

Son compte instagram : https://www.instagram.com/marc_simoncini/

Son compte Linkedin : https://www.linkedin.com/in/marc-simoncini-53832/?originalSubdomain=fr

Son compte twitter : https://twitter.com/marcsimoncini

Laisser un commentaire